Boire du café et garder la santé est compatible

Le café fait partie de la vie d’un bon nombre de personnes dans le monde, de façon régulière, voire quotidienne, de nombreuses études ont été réalisées afin de mesurer et comprendre son impact sur la santé de ses consommateurs. Nous allons donc faire un rapide tour des questions que l’on se pose lorsque l’on commence à boire du café. Mais avant de commencer, rappelons que chaque métabolisme est différent et aura une réponse différente à la prise de café et à la caféine.

Café tassé

Les recommandations de l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) sur le café

L’OMS, en collaboration avec l’EFSA (Agence européenne de la sécurité sanitaire des aliments), s’appuie sur de nombreuses études pour soumettre ses recommandations. Ses études et recommandations concernent des adultes en bonne santé et ayant un mode de vie sain. Ces recommandations sont donc de ne pas dépasser 400 mg de caféine par jour, soit l’équivalent de 3 à 5 tasses par jour. De plus, il est recommandé de ne pas dépasser 200 mg en une seule fois. Pour information, la consommation d’une tasse de café filtre de 200 ml représente environ 85 mg de caféine. Un espresso (60ml) en contient 80 mg et un thé noir (220 ml) en a 50 mg. La quantité de caféine contenue dans une tasse n’est jamais fixe car elle dépend de plusieurs facteurs tels que la qualité de l’eaula température de l’eau , la méthode d’extraction, etc.

Graphique présentant la quantité de caféine dans chaque boisson

L’impact du café sur le sommeil

Le premier effet et sans doute le plus connu car il est bien souvent recherché surtout dans le cadre des cafés de commodité est l’effet stimulant. En effet, la caféine contenu dans le café (mais aussi dans le thé noir, thé vert, boissons énergisantes et autres boissons à base de cola) est l’élément chimique responsable de la stimulation. Elle vient affecter le système nerveux du corps humain lors de sa consommation augmentant ainsi la concentration et l’énergie. La caféine est très rapidement absorbée par le sang, environ 30 à 60 minutes après avoir bu le café. Ses effets peuvent affecter le corps d’un adulte en bonne santé jusqu’à 6 heures après ingestion. C’est pourquoi il est souvent recommandé de ne pas consommer de café après 15H par risque de perturbé le sommeil. Certaines personnes en seront insensibles et peuvent s’endormir sans problème en ayant bu, quelques heures auparavant, un café.

L’impact sur la digestion

Les différentes études portant sur les effets diurétiques du café montrent que sur un adulte en bonne santé et avec un mode de vie sain, le café n’a pas de conséquences sur ce plan là. C’est-à-dire que la consommation de café, dans les quantités recommandées par les organismes de santé, n’entraîne pas de déshydratation du corps humain. Les chercheurs n’ont pas non plus démontré d’effet négatif sur le foie ou un autre organe. Cependant, à cause de son acidité plus ou moins concentrée, certaines personnes peuvent être plus sensibles de l’estomac et se retrouveraient plus facilement gênées par la consommation de café.

Boire du café pendant la grossesse

Il est possible de boire du café tout au long de la grossesse. Mais les doses de caféine recommandées sont abaissées à 200 mg par jour. Les différentes études conduites dans le monde par différentes équipes de chercheurs pour les organismes de santé publique conseillent donc une diminution de 50% par rapport aux recommandations “classiques”.

Femme enceinte buvant une tasse à café

Les bienfaits du café

Les nombreuses études réalisées ont démontré que, dans le cadre des recommandations et d’un mode de vie sain, la consommation de café est bénéfique sur plusieurs aspects. Par exemple, une personne pratiquant une activité physique comme la randonnée n’est pas mis en danger par la consommation de café. Une idée reçue est que le café serait cancérigène. Cependant, de nombreuses études ont montré le contraire. La boisson aiderait à diminuer le risque de développer certains cancers mais n’aurait aucun effet sur d’autres types de cancers. En plus de lutter contre le développement de cancer, le café aiderait aussi dans la lutte contre les maladies cardio-vasculaires. Cependant certains profils de consommateur sont à risque comme les personnes souffrant de problèmes cardiaques et/ou d’hypertension en raison de l’augmentation du rythme cardiaque lors de la prise de café. Les personnes souffrant de problèmes gastriques sont aussi à risques à cause de l’acidité du café. Heureusement pour les personnes sensibles à la caféine, il existe une solution pour leur permettre de consommer cette boisson sans s’exposer autant à ses effets.

Tasse de café posée sur un bureau

Le café décaféiné

Les cafés décaféinés peuvent être la bonne solution pour les personnes souffrant de problèmes cardiaques et gastriques mais qui souhaitent déguster un bon café. Ils peuvent aussi être la solution si vous voulez boire un café le soir afin d’en avoir les saveurs mais sans mettre en péril votre rythme de sommeil. De plus, grâce aux méthodes de décaféination modernes, le goût des grains est préservé au maximum pour bénéficier d’une vraie tasse pleine des saveurs les plus fidèles.