Le commerce équitable dans le secteur du café 2

Un guide du commerce équitable dans le secteur du café

Aujourd’hui, de plus en plus de consommateurs sont à la recherche de produits issus du commerce équitable dans l’industrie alimentaire. Alors que le café est l’un des principaux produits qui bénéficient du commerce équitable, il existe une multitude d’options pour les consommateurs qui cherchent à faire leur choix éclairé. Dans ce guide, nous allons expliquer en quoi consiste le commerce équitable et comment il peut être appliqué dans le secteur du café et offrir les bienfaits qu’il procure aux producteurs, aux travailleurs et aux consommateurs. Avec ces informations pertinentes, vous serez mieux placés pour faire votre choix pour un café durable et responsable.

Qu’est-ce que le commerce équitable ?

Le commerce équitable vise à promouvoir une restauration publique de qualité, respectueuse de l’environnement et socialement responsable. Il s’agit d’une pratique qui cherche à garantir des conditions de travail et de rémunération équitables pour les producteurs et les travailleurs. Cela comprend également la promotion d’une alimentation saine et durable ainsi que le soutien des communautés locales et l’encouragement du développement durable. Une très bonne chose pour un produit comme le café dont le goût dépend notamment de la zone dans laquelle il est cultivé, ce qui permet d’avoir une telle diversité aromatique dans notre boisson préférée.

Sacs de vrac ouverts

Comment le commerce équitable s’applique-t-il dans le secteur du café ?

Dans le secteur du café, le commerce équitable est mis en œuvre par différents acteurs tels que les producteurs eux-mêmes, les organisations paysannes, les entreprises privées (dont certaines ont été certifiées comme étant «commerçants») et les consommateurs. Les producteurs bénéficient d’un prix plus juste pour leur production, ce qui permet aux agriculteurs de maintenir un niveau de vie décent. En outre, ils obtiennent une part plus importante des bénéfices sur chaque transaction commerciale. Les entreprises bénéficient quant à elles d’un accès direct aux meilleures sources de café et peuvent assurer une qualité constante grâce à la certification biologique et/ou au label Fairtrade.

Comment identifier les produits issus du commerce équitable ?

Les produits issus du commerce équitable sont identifiables par des certifications spécifiques sur l’emballage. Ces labels ou logos permettent aux consommateurs de reconnaître facilement les produits certifiés équitables provenant d’organisations mondiales telles que Fairtrade International, Utz Certified ou Rainforest Alliance. Chaque organisation fournit son propre logo indiquant quels critères doivent être remplis pour être considérés comme « commerçants ». Par exemple, pour être certifiée par Fairtrade International, une organisation doit payer au moins 30 % de plus que le marché local pour ses produits.

Quels sont les avantages du commerce équitable ?

Lorsque les consommateurs choisissent des produits issus du commerce équitable, ils contribuent à améliorer les conditions de vie des producteurs et des travailleurs agricoles locaux. Les principaux avantages à long terme du commerce équitable pour ces populations sont : une augmentation significative des revenus; une stabilité financière accrue; un meilleur accès à l’alimentation, aux soins médicaux et à l’éducation; et une plus grande participation politique et sociale. En outre, le commerce équitable permet de soutenir les communautés locales et de promouvoir un développement durable. Il s’agit d’un point de développement important dans certains pays, comme vous pouvez le lire ici dans notre histoire du café en Éthiopie par exemple.

Des effets mécaniques qui nuisent à la qualité du café

Un exemple simple illustre ce point. Un agriculteur a deux sacs de café à vendre et il y a un acheteur de commerce équitable pour un seul sac. Le fermier sait que le sac A vaudrait 1,70 $ par livre sur le marché libre parce que la qualité est élevée et que le sac B ne vaudrait que 1,20 $ parce que la qualité est inférieure. Lequel devrait-il vendre comme café équitable pour le prix garanti de 1,40 $ ? S’il vend le sac A en tant que café équitable, il gagne 1,40 $ (le prix équitable) et vend le sac B pour 1,20 $ (le prix du marché), soit 2,60 $. S’il vend le sac B comme café équitable, il gagne 1,40 $, et vend le sac A au prix du marché pour 1,70 $, il gagne un total de 3,10 $. Pour maximiser son revenu, il choisira donc de vendre son café de moindre qualité comme café équitable. De même, si l’agriculteur sait que ses grains de qualité inférieure peuvent être vendus à 1,40 dollar la livre (à condition qu’il y ait une demande), il peut décider d’augmenter son revenu en réaffectant ses ressources pour améliorer la qualité de certains grains plutôt que d’autres. Par exemple, il peut arrêter de fertiliser un groupe de plantes et se concentrer sur l’amélioration de la qualité des autres. Il y a donc de plus en plus de chances que le café issu du commerce équitable soit toujours de moindre qualité. Ce problème est accentué lorsque le prix du café atteint des sommets inégalés depuis 30 ans, comme cela a été le cas récemment.